[OVERTIME] CLAP DE FIN POUR NICOLAS TACCOEN !

24 oct 2021

 

Après 13 saisons en LNB, Nicolas Taccoen a décidé de prendre sa retraite sportive.

 

Bonjour, tu viens de mettre un terme à ta carrière sportive, comment est-ce que tu te sens ?

 

Je me sens bien. Je suis à la fois enthousiaste et curieux de voir comment je vais m’adapter à ma nouvelle vie. Même si je suis très à l’aise avec l’idée de bousculer mon quotidien et la routine d’un joueur professionnel de basket. Le choix d’arrêter n’a pas était si simple à prendre. Le staff et les dirigeants Lillois me voyaient bien continuer une ou deux saisons donc j’avais au moins la possibilité de prolonger... Je ne me sentais pas « cuit » physiquement ni mentalement. Le confort pour moi était de continuer. Après, j’ai eu une opportunité de reconversion qui s’est précisée en mai. Cette opportunité m’a donné envie de sauter le pas, je me suis dit que si je ne la saisissais pas, je ne l’aurais peut-être plus tard... C’était un bon timing pour moi. Déjà lorsque j’avais prolongé il y a 2 ans, je me disais que c’était probablement mon dernier contrat, je pense qu’inconsciemment je m’y étais préparé. 

 

As-tu pris le temps de préparer ta reconversion pendant ta carrière professionnelle ? 

 

Oui, Il y a deux ans, par l’intermédiaire du SNB, j’ai effectué un bilan de compétences.

J’en profite ici pour remercier de nouveau Jesse et Gérald pour leur accompagnement.

Sachant que j’ai un cursus universitaire initial plutôt scientifique (Mathématiques), j’avais envie de faire un point et de préciser les pistes sur lesquels je réfléchissais pour mon après carrière.

A la sortie du bilan, je me suis inscrit à l’Executive Master en Management General Online proposé par l’EM Lyon. Je le poursuis en ce moment même et j’espère le terminer début 2022.

 

Peux-tu nous en dire plus sur tes futurs projets ?

 

Pour la petite histoire je me suis associé il y a 5 ans à la création d’un restaurant ludique à Lille qui s’appelle « La Luck ». J’étais à ce moment-là blessé au genou (ligaments croisés) et j’avais envie de vivre cette aventure entrepreneuriale de l’intérieur. Fort de notre succès à Lille, on a ouvert un deuxième établissement à Bruxelles en 2019. Maintenant que la crise sanitaire est - on l’espère - plutôt derrière nous. On a un nouveau projet dans les cartons qui devrait voir le jour à l’été 2022 et on ambitionne des ouvertures dans les 5 prochaines années sur d’autres grandes villes en France et en Europe... Pour cela on a besoin de pérenniser l’existant et de nous structurer davantage c’est en ce sens que j’intègre l’équipe de façon opérationnelle.

 

Aurais-tu un message à transmettre sur l’importance de préparer sa reconversion lorsque l’on est un joueur en activité ?

 

Je pense, aujourd’hui, avec plus de recul, et alors que je ne suis pas issu d’une famille de sportif, que le sport de haut niveau est une superbe école de la vie. On y développe des qualités qui sont de plus en plus recherchées dans le monde de l’entreprise, le parcours de chacun est une richesse. On y côtoie aussi du monde de différents milieux sociaux et de différentes cultures… C’est une chance ! Il faut en avoir conscience et ne pas hésiter à échanger et profiter de ce réseau. Même si aujourd’hui beaucoup de choses peuvent se faire via le digital et les réseaux sociaux, ne pas négliger l’humain et cultiver cet état d’esprit est déjà à mon sens un bon conseil.  

Après, pour ceux qui veulent de l’aide et des conseils, n’hésitez pas à en parler avec le SNB ils seront vous guider. Il existe plein de possibilités d’accompagnement et de formation en distanciel...

 

Que peut-on désormais te souhaiter pour la suite ?

 

Que le basket ne me manque pas trop et puis surtout de la réussite dans mes futurs projets !

 

Afficher toutes les actualités