Le bilan de compétences, à quoi ça sert?

02 avr 2020

 

Vous réfléchissez à vous former pour préparer au mieux votre reconversion mais vous ne savez pas vers quoi vous diriger? 

 

Le SNB, en partenariat avec MGS Evolution, peut vous aider à trouver votre voie. 

Parmi les dispositifs qui existent aujourd'hui, le bilan de compétences est un très bon moyen de découvrir les domaines qui vous intéressent. 

 

MGS Évolution et Maxime Chupin, joueur évoluant à Toulouse, nous présentent le bilan de compétences dans une interview croisée. 

 

Bonjour à tous les deux. Tout d’abord, pourriez-vous nous expliquer ce qu'est un bilan de compétences ?

 

MGS : Un bilan de compétences c'est "l'état des lieux" à un instant T de l'ensemble de nos acquis. C'est le moment que l'on s'accorde pour faire le tour de toutes nos compétences et de nos qualités personnelles et professionnelles. C'est aussi l’étape à franchir pour affirmer ses envies et donc savoir dans quelle direction aller, trouver, faire évoluer ou confirmer un projet. 

 

Maxime : J’avais entendu parler de l’existence des bilans de compétences il y a quelques années. Plusieurs personnes que je connaissais, dans le basket mais aussi en dehors, avaient utilisé ce dispositif pour faire le point sur leur carrière, leurs envies mais aussi envisager différents projets de reconversion.

 

Pourquoi réaliser un bilan de compétences quand on est un joueur pro ?

 

MGS : Les joueurs jouent à domicile ! Notre bilan est à distance et se déroule pendant leurs créneaux de disponibilités. On peut donc faire un bilan de compétences à tout moment, dès que l'on en ressent le besoin ou que l'on veut prévoir l'avenir.

 

Maxime J'avais besoin de me poser et de faire le point. La liquidation de mon club vécue l'an dernier m'a poussé à voir les choses d'une manière différente. Nous étions à 10 minutes de battre Chartres (Vainqueur des Playoffs 2018) sur la belle des quarts de finale et six mois plus tard, nous étions tous au chômage sans être certains de pouvoir rejouer de la saison.

J'avais déjà conscience de la fragilité d'une carrière en raison de mes expériences passées (impossibilité de jouer en université américaine, longue blessure à St-Chamond) mais cette expérience a juste renforcé mon envie d'avancer dans mes projets d'après-carrière.

Je cherche à préparer le mieux possible la suite et éviter de "subir" une fin de carrière avec les inquiétudes qui vont avec. 

MGS est habitué à travailler avec des sportifs et je souhaitais écouter ses conseils et son expérience sur cette transition professionnelle. 

 

Comment se déroule un bilan de compétences ? Est-il adapté à l'emploi du temps d'un joueur pro ?

 

MGS : Un bilan se déroule par rendez-vous individuels. Chaque semaine, le joueur a un entretien avec son conseiller qui le questionne, l'amène à trouver ses réponses et à faire émerger toutes ses qualités et compétences, l'ouvre sur des perspectives et l'accompagne pour anticiper l'avenir. Grâce à des outils en ligne, le joueur peut aussi s'évaluer lui-même sur certains points. Le bilan dure 24h et est réparti sur plusieurs créneaux en fonction de la disponibilité du joueur. 

 

Maxime : Ce bilan est compatible à notre emploi du temps de joueur pro. Gérald (MGS) s'adapte à mes entrainements, déplacements et matchs. Nous avons un rendez-vous par semaine qui dure généralement 2 heures. 

Ensuite, j'ai des recherches à faire de mon côté sur ce que nous avons pu aborder. Le but est de mieux se connaître, prendre conscience de ses priorités, de trouver ce qui nous plaît etc. 

Vu que le temps de recherche concerne des sujets qui sont intéressants pour chacun, on peut être amené à y passer du temps. Mais, chacun est libre d'y consacrer le temps qu'il y souhaite. 

 

Pour donner une idée aux joueurs, quels sont les résultats de ce bilan ? 

 

MGS : Tout le monde trouve son projet. Parfois même deux projets qui sont réalisés en parallèle ! La durée de réalisation dépend ensuite de la situation personnelle de chacun : si la personne est en reconversion immédiate, s’il lui reste des années de contrat, si elle doit intégrer une formation complémentaire, si elle doit créer son entreprise...

 

Maxime : Pour le moment, je suis toujours en train de réaliser ce bilan mais je ne manquerais pas de vous informer des résultats ! 

 

Comment financier son bilan de compétences ?

 

MGS : Notre bilan de compétences est finançable via votre CPF. Il suffit d'aller sur votre appli, chercher "bilan de compétences", filtrer par "Paris 18" et filtrer par nom de l'organisme de formation "MGS Reconversion". L'inscription est en ligne et garantie. Le bilan démarre dès que le sportif nous communique ses disponibilités.

Il existe aussi d'autres financements sur lesquels le SNB peut vous accompagner.

 

Maxime : J’ai financé mon bilan de compétences en utilisant mes droits de formation. Jesse m’avait indiqué la marche à suivre sur le site : www.moncompteformation.gouv.fr

J’ai pu y saisir et utiliser mes heures de DIF (qui ne seront plus utilisables après le 31/12/2020) ainsi qu’une partie de mes heures CPF. 

 

Un message pour les joueurs ?

 

MGS : Les clefs de l'évolution c'est OSER et APPRENDRE. Être sportif, c'est savoir évoluer constamment dans tous les domaines y compris celui qui concerne son avenir. Tous les sportifs seront concernés par l'évolution professionnelle ou la reconversion : le bilan et la formation en seront des étapes indispensables. Depuis 12 ans, le SNB et MGS Évolution se sont unis pour vous trouver des solutions... servez-vous de cet atout !

 

Maxime: Une carrière passe très vite et il est important de réfléchir, tôt, à l'après. On a un métier où tout évolue rapidement et chaque année, tout peut être remis en question. 

Une saison est très prenante mais nous laisse du temps pour suivre des cours en ligne, faire des formations etc. Donc il faut utiliser ce qui peut l'être pour continuer de s'éduquer, de se former. Mon message est surtout pour les plus jeunes !

Réfléchissez bien au moment de faire votre choix entre le basket professionnel à temps plein et la poursuite des études. Plus vous descendez de niveau, plus vous vous rendez compte que le basket "professionnel" peut être un milieu très instable et précaire. 

Même si beaucoup plus de cours et de diplômes sont disponibles à distance, il est compliqué de reprendre une fois sorti du milieu scolaire. C'est donc un choix très important pour votre futur. 

 

Merci à vous deux pour toutes ces informations !

 

C'est maintenant à vous de jouer!

Ce dispositif vous intéresse? Vous souhaitez être mis en relation avec MGS Evolution? Contactez Jesse Delhomme.

Afficher toutes les actualités