Elle l'a déjà fait ! Maud Medenou nous raconte son après-carrière

24 oct 2019

1.Bonjour Maud Medenou, peux-tu te présenter ?

Je m'appelle Maud, j'ai bientôt 29 ans. Je suis originaire de Courcouronnes en Essonne (91). Après avoir été formée à l'Insep, j'ai joué dans des clubs de LF2 et LFB pendant 10 ans. Aujourd'hui, je me retire du basket professionnel et j'entame ma reconversion professionnelle.

2. Ta fin de carrière est arrivée assez brutalement. Est-ce que tu avais déjà un peu anticipé ta reconversion pro ?

Quelque part oui, puisque je me suis formée tout au long de ma carrière. Je n'envisageais pas de métier précis mais j'ai été vers des domaines qui m'intéressaient.
Aujourd'hui, je suis contente de ne pas avoir à partir de zéro car je l'aurais mal vécu, je pense. 

3. L’alliance des études et du basket en même temps pendant ta carrière n’a pas été trop compliquée ?

Ça n'a pas été toujours facile mais c'était important pour moi de faire quelque chose à côté du basket. Ça a contribué à mon épanouissement en trouvant un équilibre et quelque part ça m'aidait à me sentir mieux sur le terrain. C'est plutôt le fait de ne pas réussir à concilier les deux, parfois, qui a été le plus dur à vivre. 

4. Entre le moment où tu as décidé que tu devais arrêter et le démarrage de ta nouvelle activité professionnelle que s'est-il passé ?

En début de saison dernière, je me questionnais sur mon avenir professionnel parce que je démarrais ma dernière année d'études. J'allais avoir le choix entre continuer de jouer quelques années encore ou m'orienter vers une nouvelle activité professionnelle. Au final, avec ma blessure, l'option d'aller vers autre chose s'est imposée à moi. Je me suis fait progressivement à l'idée, pendant ma rééducation qui m'a servi de transition. J'ai candidaté à l'étranger pour mon stage de fin d'études mais ça ne s'est pas fait. Finalement j'ai eu une autre opportunité sur Nantes.

5. Peux-tu nous parler de ta nouvelle activité et de tes objectifs professionnels ?

Je finis mon Master 2 de Sociologie (Santé et Conditions de travail) en alternance chez Orange en tant que chargée RH de Prévention et chargée des Relations sociales. Je me forme sur les deux fonctions. Cela me convient bien parce que je peux avoir un pied en entreprise tout en achevant ma formation. Mes missions consistent à participer, d'une part aux actions relatives à la sécurité, la prévention de la santé des travailleurs et l'amélioration des conditions de travail ; et d'autre part, à prendre part au dialogue social au sein de l'entreprise. Mes objectifs professionnels ne sont pas encore bien définis, pour l'instant j'apprends. Je pense que ça se précisera après mon année d'alternance.

6. Comment est ce qu'on fait pour se réinventer lorsque l'on a été sous le feux des projecteurs ?

Ne plus être sous les feux des projecteurs ne me dérange pas, bien au contraire. J'assisterai à des matches depuis les tribunes, avec plaisir. Sinon, je découvre d'autres choses et je fais des activités que je ne pouvais pas forcément pratiquer avant, pendant la saison. 

Ah oui, point important, je profite de mes weekends (rires). En réalité, il y a des contraintes dans le basket professionnel que je suis contente de ne plus avoir.

7. Quels conseils voudrais-tu donner aux joueuses et aux joueurs qui liront ce témoignage ?

Mon conseil serait de commencer à préparer sa reconversion tôt. Cela peut sembler loin mais ça arrive assez vite, et contrairement à ce que l’on peut imaginer, ce n'est pas incompatible avec le basket. Au contraire, s’adonner à autre chose que le basket peut permettre de s'aérer l'esprit, prendre du recul et au final être bénéfique. De plus, il est possible de bénéficier d'aménagements en tant que sportifs de haut niveau ou d’étaler ses études sur la durée par exemple. Et même si on ne sait pas ce qu'on souhaite faire par la suite, c'est bien de se renseigner et pourquoi pas de se faire accompagner (bilan de compétences etc). Je pense que cela fait une vraie différence au moment où on arrête et on a également le choix en fin de carrière…

Voilà, je souhaite une bonne saison à toutes et tous!

 

Le SNBasket vous conseille et vous accompagne dans votre recherche de formation ou de reconversion. N’hésitez pas à contacter Jesse DELHOMME si vous avez la moindre question à l'adresse j.delhomme@snbasket.com.

Afficher toutes les actualités