Mobilisation des joueurs de Jeep Elite: la trêve hivernale sera maintenue !

11 oct 2019

Mobilisés depuis déjà plusieurs semaines, les joueurs de Jeep Elite ont enfin obtenu le maintien de l’intégralité de leur trêve hivernale et le décalage de la journée du 4 janvier. 

 

Pour Amara Sy, Président du SNB, le bilan est très positif :

 

« Les joueurs sont évidemment satisfaits et nous dressons un bilan plus que positif de cette mobilisation. Au-delà du résultat, nous avons démontré que les capitaines étaient fédérateurs et les joueurs solidaires. Les joueurs de Monaco et de l'ASVEL, par exemple, nous ont soutenu jusqu’à la fin malgré l'impossibilité pour eux d'obtenir cette trêve. Les joueurs de Pro B, de NM1 ainsi que les joueuses nous ont également apporté leur soutien lors de notre mobilisation. Plus généralement, d’autres acteurs du sport comme le hand, le rugby ou le foot nous ont aussi adressé des mots de soutien. Nous les en remercions. C’est une belle preuve de solidarité qui incarne parfaitement l'état d'esprit des joueurs professionnels dans le basket français et dans le sport en général ». 

 

Tous les matchs initialement visés ont donc pu être déplacés permettant ainsi de libérer la journée 17 du 4 janvier qui empêchait jusqu’alors le maintien de cette trêve. Au regard d'un calendrier déjà très chargé, seul le match Monaco/ASVEL n'a pu être modifié. 

 

Jesse Delhomme, représentant des joueurs, raconte le travail effectué par le SNB durant ces dernières semaines : 

 

« Les joueurs ont été très mobilisés et investis ce qui a énormément aidé à faire avancer nos démarches. Le chemin a été long mais après des semaines de travail, des réunions avec les capitaines de Jeep Elite et une étroite collaboration avec les clubs, les résultats sont bien là. Il n’a effectivement pas été chose simple de revoir le calendrier et d’adapter les jours de matchs avec tous les clubs. Nous avons pu compter sur des clubs à l’écoute et sur Djilali MEZIANE » 

 

Un résultat qui aurait été difficile à atteindre sans la collaboration avec les clubs. 

 

Comme le précise Amara, la collaboration avec les clubs a été la clé pour solutionner ce problème de calendrier :

 

« Je tiens à remercier particulièrement les clubs d’avoir écouté et entendu notre voix. Sans cette collaboration, il aurait été plus difficile d’atteindre ce résultat. Pouvoir échanger et discuter ensemble montre qu’il est possible de construire ensemble. Nous nous tournons désormais vers l’avenir. Nous ne pouvons en effet que constater que cette problématique de trêve cache un problème plus profond qui est celui du calendrier. Comme je l'ai déjà évoqué précédemment, nous souhaitons pouvoir aborder ce sujet avec les clubs et les coachs afin que des solutions pérennes soient envisagées ».


Un projet de discussions autour de cette thématique pourrait donc être mis en place par le SNB.

 

Afficher toutes les actualités