Johan Passave-Ducteil devient vice-président de la FNASS

13 déc 2016

L’Assemblée générale élective de la Fédération Nationale des Associations et Syndicats de Sportifs (FNASS), s’est tenue ce lundi 12 décembre dans les bureaux de l’UNFP, à Paris. Elle a reconduit à sa présidence, et pour un cinquième mandat consécutif, Sylvain Kastendeuch, par ailleurs, coprésident de l’UNFP.

Le moins que l’on puisse écrire, c’est que la Fédération Nationale des Associations et syndicats de Sportifs (1) tisse sa toile, partenaire incontournable du sport professionnel français, force de propositions, qui ne rate jamais une occasion de faire entendre la voix des sportifs professionnels évoluant en France qu’elle représente.

L’Assemblée générale, tenue ce lundi 12 décembre, a ainsi confirmé, s’il en était besoin, la place toujours plus grande prise par la Fnass dès qu’il s’agit de défendre les droits et les intérêts de ses adhérents ou de favoriser, notamment, leur accès à une formation. Ces derniers ne s’y trompent pas et, mobilisés par leur syndicat respectif, prennent une part active aux élections des délégués du personnel, organisées dans leurs clubs employeurs, quand ils ne sont pas élus eux-mêmes…

« Nous attendons avec impatience, note Franck Leclerc, le directeur de la Fnass, le nouveau décompte de la représentativité dans la branche du sport pour la période 2017/2021. Nous avons bon espoir d’avoir gagné une place ce qui ferait de la Fnass la deuxième force syndicale dans la branche du sport. Cette représentativité, forte, est le meilleur des messages que nous puissions envoyer aux différentes instances : il faut compter avec nous, dialoguer avec nous, qui portons les besoins et les attentes des sportifs professionnels ! »

Lors de cette Assemblée générale, il a également été question de lutte contre le dopage, et tous les membres des sports collectifs présents se sont félicités que la localisation soit, désormais, à la charge des employeurs. « L’AFLD a fini par entendre nos demandes », s’est ainsi félicité Sylvain Kastendeuch.

La Commission Européenne, elle, a déclaré recevable la plainte déposée par la Fnass portant sur les nouvelles dispositions du CDD (loi du 27/11/2015), qui s’opposent à la directive européenne du 28 juin 1999 (1999/70/C.E.). Ce que la Fnass avait dénoncé dès le projet de loi, mais sans avoir été ni écoutée, ni entendue par le ministère français des Sports.

« Sur ce point, comme sur d’autres, la Fnass montre un réel professionnalisme, une capacité d’analyse et de réaction, qui témoignent de notre montée en puissance. Mais ce n’est là que la partie émergée de notre travail, qui passe par un nombre toujours plus important de réunions dans une branche en mouvement, qui ne peut plus ignorer les sportifs professionnels que nous représentons. »

Pas étonnant, dès lors, qu’à l’heure des élections, la Fnass choisisse la stabilité avec un cinquième mandat de président pour Sylvain Kastendeuch (coprésident de l’UNFP, également) et la mise en avant de deux sportifs en exercice, Robins Tchale Watchou (Provale) et Johan Passave-Ducteil (SNB) rejoignant Pascal Chanteur (UNCP) au poste de vice-président.

 

Le bureau (2016-2018)

Président : Sylvain Kastendeuch (UNFP)

Vice-présidents : Pascal Chanteur (UNCP), Johan Passave-Ducteil (SNB), Robins Tchale Watchou (Provale).

Secrétaire général : Jean-François Reymond (SNB).

Secrétaire général adjoint : Bastien Lamon (AJPH).

Trésorier : Jean-Jacques Amorfini (UNFP).

Trésorier-adjoint : Romuald Palao.

Membres : Gaël Arandiga (Provale), Carlos Da Cruz (UNCP), Stéphane Burchkalter (UNFP).

(1) La Fnass est composée des syndicats professionnels des handballeurs (AJPH), des rugbymen (Provale), des basketteurs (SNB), des cyclistes (UNCP) et des footballeurs (UNFP)

Afficher toutes les actualités